Nos collections

Ancienne présentation

En exposition

Dès le dimanche 13 septembre 2015, un nouveau visage du musée

Notre exposition permanente vous propose un parcours semi-dirigé au cours duquel vous découvrirez la sphère professionnelle et privée d’Armand Pellegrin.

Dans la partie de gauche (sphère professionnelle), la salle de classe, vous découvrirez deux approches pédagogiques, celles d’Armand Pellegrin et de Maurice Dewolf (deux figures importantes du musée) à partir desquelles vous serez invité à vous ouvrir à d’autres pratiques pédagogiques antérieures ou postérieures à travers la manipulation d’îlots matières.
Dans cette salle, le parcours est pensé en trois temps sur base de la pédagogie d’exposition et d’enseignement d’Armand Pellegrin. Dans un premier temps, cher visiteur, vous observez (s’approprie toute une série de contenus), ensuite vous serez amené progressivement à expérimenter (par la manipulation) et enfin au terme du premier parcours, nous vous inviterons à vous positionner et à établir votre propre réflexion par rapport à une question.

Dans la partie droite (sphère privée), composée de l’ancienne salle communale et de la cuisine, vous serez amené cher public à découvrir une pédagogie du 21e siècle : la théorie des huit intelligences multiples de Howard Garner. Pour cela, vous serez placé dès le début de votre visite en tant qu’acteur et vous partirez à la découverte des aspects les plus représentatifs de notre folklore à travers 8 ateliers pratiques.

Mais rassurez-vous, vous ne serez pas seul ! Tout au long de la visite, vous serez aidé par une brochure pédagogique conçue de manière complémentaire à l’exposition. Dans ce petit cahier, vous trouverez des informations supplémentaires mais aussi d’autres exercices pratiques. En outre, Armand Pellegrin sera également présent tout au long de l’exposition pour vous accompagner dans votre aventure pour passer un moment unique en famille ou entre amis.

Ici, il est permis de s’amuser et d’apprendre en s’ouvrant l’esprit au monde qui nous entoure
par l’expérimentation et l’éveil des 5 sens.

Généralement

Les collections du M.A.P, dont le volume est estimé entre 3000 et 4000 objets, sont composées de deux fonds : le Fonds Armand Pellegrin (1904-1951) et le Fonds Maurice Dewolf (1951-2012).
Depuis 2012, le Musée Armand Pellegrin a acquis 25 nouvelles donations, toutes acceptées sur base de la nouvelle politique d’acquisition détaillée dans la Politique de Gestion des Collections.
Les collections concernaient les 9 thématiques suivantes : l’école d’autrefois, l’administration communale, l’ancienne cuisine, les métiers à tisser, les anciens métiers, l’agriculture, la dynastie, l’armée et le café/cabaret.

Avant l’aménagement des réserves temporaires, toutes les pièces des collections étaient exposées au sein des locaux. L’absence de réserve entrainait une scénographie chargée et des problèmes de conservation et de sécurité pour les collections et les visiteurs. Depuis 2012, afin de soigner nos collections dont l’état de conservation se dégradait rapidement de jour en jour, un espace a été aménagé au sein du musée pour les réserves, l’inventaire et le travail de conservation préventive.

En réserve

Les réserves, phase immergée de l’iceberg, contient plus de 90% de nos collections. En effet, pour des raisons de conservation et de communication, un musée ne peut mettre en exposition toutes ses collections. Ainsi, l’aménagement d’espaces pour le stockage des collections s’avère indispensable pour la bonne gestion et conservation des collections.
Dans cet espace, non accessible au public, l’équipe des départements recherche et conservation préventive s’attèle à l’étude, l’encodage et le traitement des pièces malades.
Depuis 2013, le musée a franchi une étape importante dans sa politique de gestion des collections en installant au sein de ses murs, des réserves.

La salle de la Dynastie

L'histoire de l'entité d'Hélécine est également marquée par de nombreux faits de guerre.
Les soldats de nos régions, tombés pendant les guerres de 14-18 et de 40-45, furent ainsi érigés au rang de martyrs. En leur honneur, leurs photos étaient affichées sur les murs de l'école. Cette salle est ainsi un lieu de souvenir et de recueillement.

Au centre de la pièce, trois vitrines exposent des pièces du costume militaire (képis d'officiers de 14-18, un casque pointe, un casque de uhlan, ceinturons, épaulette, etc) ainsi que plusieurs documents témoignant de l'occupation allemande (laissez-passer, tracts aériens, journaux clandestins, etc). Sur le mur à droite, une grande plaque en pierre bleue porte le nom d'Armand Dewolf, père du conservateur actuel, tué pendant la guerre de 40-45 et dont le nom fut donné à une caserne de Libramont en 1953.

Prenez le temps de découvrir ces objets qui retracent l'histoire de la résistance et l'attachement des anciens à la royauté.